lundi 12 avril 2021

Mon plan d'eau

 


Voici le lien sur youtube   pour voir la vidéo de mon petit ruisseau.

https://youtu.be/9GMnp0rqPOs



dimanche 4 avril 2021

Le Merlebleu de retour.

 La migration est bien démarrée. Il y a une semaine, le Bruant chanteur faisant son apparition dans notre jardin et quelques jours plus tard le Merle d'Amérique. Hier ce fut toute une surprise de voir le Merlebleu perché sur une branche d'un de nos érables. Jamais je n'aurais cru voir cet espèce dans notre jardin  puisque le milieu ne semble pas se prêter à la nidification de cet oiseau à notre nouvelle demeure. L'espace gazonné est restreint et le milieu forestier omni présent. Deux facteurs qui ne favorisent pas la nourriture au sol du Merlebleu. Toutefois, on espère quand même son installation et qu'il accepte de se nourrir sur plusieurs propriétés environnantes.

Sa présence a donc déclenché aujourd'hui la pose de mes derniers nichoirs. Au total, j'ai installé 9 nichoirs dont 3 pour les Mésanges à tête noire, 2 pour Merlebleu, 2 pour hirondelle, 1 pour sitelle et un pour Mésange bicolore. Je sais que le troglodyte en prendra un certain nombre parmi ceux-ci. Je tenterai cependant de le limiter à quelques-uns seulement.

Voici les photos de mes divers nichoirs.


Nichoir à sitelle


Nichoir à Mésange à tête noire



Nichoir à Mésange bicolore



Nichoir de Merlebleu



Nichoir à Hirondelle



Présentement, les températures printanières se sont installées et il est temps de modifier nos installations de mangeoires. Depuis l'arrivée du Bruant chanteur j'ai amorcé le transfert de mes mangeoires d'hiver vers mes mangeoires d'été. J'ai donc installé mes mangeoires de sol pour les bruants, j'ai diminué les silos de chardon puisque les sizerins sont moins nombreux et j'ai remis plus de silos à tournesol. Également, je diminue graduellement le nombre de plateaux. Prochainement, ce sera les orioles et colibris qu'il faudra attirer. Je vous présenterai alors mes installations.

Voici un début de mes installations d'été


Note: 

Si vous songez à un jardin d'oiseaux, il est temps de regarder les végétaux à planter pour attirer les oiseaux chez vous. La plupart des pépinières ont ouvert leurs portes et dans quelques semaines les  arbustes seront disponibles. À titre d'exemple j'ai l'intention d'ajouter bien des arbustes dans notre jardin dont entre autre un pommetier. Pour trouver le spécimen recherché, il m'a fallu contacter 3 pépinières avant de le retrouver et me le faire réserver. Il est donc temps d'y penser car les quantités sont restreintes, semble t-il.

mercredi 3 mars 2021

Deux aliments fortement appréciés par les oiseaux en hiver.

 Depuis longtemps j'offre deux aliments hautement énergétique pour les oiseaux. En hiver, il est bon de penser à offrir ce type d'aliment. En plus du gras animal, j'offre des noix et des arachides. Cet hiver, les Mésanges à tête noire et les Mésanges bicolores ont pris l'habitude, chez-nous, de se présenter dès que je sors à l'extérieur. Elles ont en mémoire que ma présence est un signe de bonnes friandises. En peu de temps, elles vident les deux petits plateaux destinés à ces aliments. Après en avoir mangé quelques-unes, elles transportent les autres pour les cacher dans les buissons et entre les écorces. 

Donc si vous avez la chance d'obtenir des noix, n'hésitez pas à les offrir aux oiseaux. Je vous mets en images ma façon de faire.

Voici ici des noix que je récolte de nos noyers plantés dans notre aménagement. Un noyer produit beaucoup de fruits et en peu de temps. Les miens ont commencé à produire à partir de la huitième année.


Pour les casser, j'utilise un étau. Je place la noix dans le sens de la longueur car j'ai constaté qu'on brise beaucoup moins l'amande de cette façon.


 


Voici la ration que je donne quotidiennement (20 noix)



 Pour les arachides, je me suis procuré un 50 livres mais je me suis aperçu que les oiseaux délaissent les arachides rondes. Je suis donc dans l'obligation de les fractionner. Alors là, tout disparait en peu de temps

J'ai donc ''patenté'' un casse arachides. Je vous le présente ainsi que le résultat.


un ressort permet d'ajuster la pression sur les arachides et au levier de s'adapter à la surface de celles-ci



arachides avant le concassage


Le broyage




Le produit final





Présentement, ce sont les sizerins qui prennent la vedette. Il y en a plus de 200 qui visitent mes mangeoires. Ils s'alimentent principalement de chardon. Ils affectionnent également les petites miettes d'arachides.

Chez-nous, Ça sent le printemps. Les corneilles se font entendre, les pics tambourinent et les Mésanges à tête noire commencent à venir en couple et visiter mon dortoir. Il faudra penser très prochainement à nos nichoirs. On devrait voir arriver très bientôt les quiscales et les carouges.

Bon printemps.

INFORMATIONS:

Si vous songez à votre jardin d'oiseaux, il est temps de planifier certaines plantes à incorporer dans celui-ci. Les graines de plusieurs fleurs intéressantes pour les oiseaux sont déjà sur le marché. Je pense, entre autres, aux haricots d'Espagne,  au cosmos et au tournesol. N'oubliez pas non plus la panoplie d'arbustes qu'on peut planter pour attirer les oiseaux chez-nous.


lundi 25 janvier 2021

Abondance de sizerins et Tourterelles

 Présentement une centaine de Sizerins flammés et une trentaine de tourterelles visitent nos plateaux et nos mangeoires. 



L'abreuvoir est aussi très visité par les tourterelles


 Comme il est difficile pour les oiseaux de se nourrir sur un plateau exposé aux intempéries, il est possible de minimiser l'accumulation de la neige s'accumulant sur les graines en installant un toit au-dessus du plateau.






Nous avons toujours nos petits juncos, sitelles à poitrine blanche et rousse, nos cardinals rouges, nos mésanges à tête noire et bicolores, pics mineurs et chevelus. Tous ces volatils attirent bien entendu les rapaces. Une Pie grièche grise vient faire à l'occasion son tour ainsi  qu'un épervier de Cooper. Lorsque les oiseaux se font rares aux mangeoires il faut souvent penser à la présence de rapace. Pour le moment, comme ces 2 rapaces ne viennent que sporadiquement, les oiseaux n'ont pas encore déserté le milieu. Il faut dire que nos mangeoires placées sous la remise sont un obstacle pour l'attaque d'un rapace car les grillages protègent indirectement les oiseaux.



 Note: 

Si vous constatez une absence subite d'oiseaux à vos mangeoires, il ne faut pas s'alarmer. Comme je le citais ci-haut, il est possible qu'un rapace s'installe chez-vous. Les oiseaux quitteront temporairement votre jardin et par la même occasion, le rapace perdra son garde-manger. Il ira donc chercher ailleurs et vos petits protégés reviendront.





dimanche 20 décembre 2020

Meilleurs voeux pour ce temps des fêtes et la nouvelle année

 Je veux profiter de ce temps tout particulier de l'année pour souhaiter à tous mes lecteurs un joyeux temps des fêtes et une année 2021 où nous pourront tous revenir à la normale. On doit se discipliner et suivre les consignes pour éviter de prolonger la propagation du virus. C'est peut-être une bonne occasion pour se rapprocher de la nature et faire l'observation des oiseaux. Même en hiver plusieurs espèces demeurent avec nous et parfois une mangeoire ou deux pourront les inviter dans votre cour.

Voici une visite que nous avons quotidiennement depuis une semaine. C'est une espèce que je ne croyais pas voir dans notre jardin mais il faut croire que le tournesol est un bon attrait pour ces Gros-becs errants.




Les tourterelles sont aussi très nombreuses et elles sont maintenant familières avec l'abreuvoir chauffant.



Joyeux Noël et Bonne année

mardi 1 décembre 2020

Les températures variables semblent influencer l'achalandage à nos mangeoires.

 Le nombre d'oiseaux à nos mangeoires varient beaucoup d'une journée à l'autre. Depuis quelques jours, leur nombre est beaucoup moindre et certaines espèces ne se sont même pas présentées. La neige que nous avions eu il y a une semaine nous avait apporté une affluence marquée mais avec la disparition de la neige et le 17 degrés d'aujourd'hui, les Cardinals rouges, les juncos et les chardonnerets ont désertés nos mangeoires. Cependant, les sitelles, mésanges et pics sont quand même venus chercher quelques graines à l'occasion. Leur aliment préféré actuellement est l'arachide écalé. En 2 mois, 10kg ont été consommés mais je suis assuré que la majorité des arachides ont été transportés et cachés pour une consommation future. Le va et vient incessant des Mésanges à tête noire et des Mésanges bicolores aux mangeoires et la vitesse avec laquelle elles revenaient démontrait bien qu'elles n'avaient pas le temps de les manger.




Dernièrement j'ai mis en fonction mon abreuvoir chauffant. Cette année, j'ai utilisé l'abreuvoir qu'un gentil couple de Québec m'avait fait parvenir. Présentement, ce sont les chardonnerets et tourterelles qui l'ont utilisé mais il faut dire que l'habitude ne se prend pas en quelques jours seulement et encore moins si on retrouve de l'eau un peu partout comme présentement. Je vous montre son installation.




Un autre aliment bien couru actuellement est le suif. Ici une Sitelles à poitrine blanche 




Puis un Pic chevelu


Les Chardonnerets apprécient également les tournesols écalés. Ont les voit ici dans la mangeoire fermée de 3 côtés pour éviter l'enneigement.



Nous avons eu également la visite de Tarins des pins. Ils sont demeurés avec nous durant un bon 2 semaines mais depuis le redoux, eux aussi ont disparus.




Il faut donc s'attendre que dès le retour des temps froids, l'achalandage reviendra.




vendredi 23 octobre 2020

Drôle de petit junco

 Depuis une semaine un petit junco leucique nous visite quotidiennement. Comme il a un plumage particulier sur la tête, on peut au moins confirmer qu'il est chez nous depuis un certain temps et espérer que d'autres comme lui se sont aussi installés dans notre jardin car ils sont très nombreux depuis 2 semaines. Nous aurons peut-être la chance d'en garder un certain nombre chez-nous pour l'hiver.



Nous avons toujours la présence de nos 2 Mésanges bicolores. 



Nous devrions voir très bientôt l'arrivée des Bruants hudsoniens. Depuis 2 jours une dizaine de Merles d'Amérique ont découvert notre vigne vierge. Ils passent la journée à se nourrir des nombreux petits raisins qui baissent à vue d'oeil. Ils devront se trouver une autre source d'alimentation bientôt car la vigne est de plus en plus dégarnie. On ne peut donc espérer les garder très longtemps.

J'ai commencé a offrir des graines de tournesol décortiquées. J'aurais cru voir les mésanges se ruer sur elles mais non. Cependant, les chardonnerets en raffolent. 

SUGGESTIONS:

Comme les froids et la neige sont pour les prochains jours, il est peut-être temps d'offrir des aliments plus énergétiques comme le gras animal et le pain d'oiseaux. Si vous avez la chance de mettre la main sur du gras animal présentez-en à vos petits amis. Ils en raffolent. Le suif de boeuf est le meilleur de tous les gras mais il est de plus en plus difficile de l'obtenir puisque la plupart des petits abattoirs sont disparus. Il faut souvent se rabattre sur des blocs de suif. Pour ma part je préfère offrir parmi la variété de choix qu'on offre, le bloc de suif pur. Les graines enrobées de suif ne sont habituellement pas décortiquées car il est difficile pour un oiseau d'ouvrir une graine enrobée de suif.




Ne vous fiez pas sur l'image montrée sur 

l'emballage. Ce n'est que du marketing.






 Les plateaux ont toujours la vedette en hiver. Donc si vous avez un endroit où il est possible d'en installer, je vous recommande de tenter l'expérience. En voici un que j'ai installé sous le toit de mon appentis. Il sera à l'abris de la neige et lorsque la plupart de mes plateaux seront couverts de neige, celui-ci fera le bonheur des petits juncos et Bruants hudsonien en attendant le déneigement des autres plateaux. On constate qu'ils l'ont déjà adopté.




Vous pouvez approcher vos mangeoires plus près de la maison en saison hivernale. Vous aurez moins de pas à faire dans la neige pour vous rendre à vos postes d'alimentation. Cependant, il faut savoir que les oiseaux aiment bien pouvoir se percher pour observer avant d'aller à la mangeoire. Si vos mangeoires se trouvent loin des arbres en les rapprochant de votre maison, vous pouvez palier à l'absence de ces perchoirs naturels en plantant quelques perches (petits arbres coupés et plantés à l'endroit voulu) près de vos mangeoires mais suffisamment loin (3m) pour empêcher les écureuils de s'en servir comme tremplin pour atteindre vos mangeoires. Le printemps venu, il suffit de les retirer lorsqu'on déplace nos mangeoires. 



Voici 3 perches que j'ai installées près de mon poste d'alimentation que je viens de rapprocher à 10m de notre verrière.