jeudi 22 janvier 2015

Retour de vacances

Mes lecteurs ont certainement constaté mon absence en décembre. J'ai fait une petite escapade en Floride et il m'a été impossible d'écrire sur mon blog. Me voilà donc de retour.

Depuis notre arrivée un petit Bruant à couronne blanche vient quotidiennement chercher sa pitance. Pourquoi n'a t-il pas migré? Il semble avoir un petit problème à une patte comme s'il ne pouvait ouvrir ses doigts. Ce n'est pas ce qui l'empêche d'être très vigoureux.



Comme prévu, quelques sizerins ont trouvé nos mangeoires. Graduellement, le nombre augmente.
Aujourd'hui 14 espèces se sont présentées dont 18 Geais bleus. Il m'a fallu grillager certains plateaux car ces derniers ne laissaient aucune place aux petits juncos, Bruants hudsonien et Cardinal rouge.

Conseil:
     Si vous songez à offrir des vers de farine ce printemps, il est temps de partir votre élevage. Ce n'est pas exigeant et sans danger. Ces insectes ne volent pas et ils ne peuvent grimper sur une paroi lisse. Donc du son de blé qu'on peut se procurer facilement dans un magasin d'alimentation ou dans une meunerie et une centaine de vers de farine qu'on peut se procurer dans une animalerie et le tour est joué.
On place environ 2 pouces de son de blé dans un contenant de plastique (j'aime bien les chaudières) et on y dépose les vers. Puis pour leur fournir l'humidité nécessaire, on ajoute une demie patate. Graduellement les vers se transformeront en nymphes puis en ténébrions. Ces derniers pondront des milliers d'œufs  qui deviendront des vers.

Ceci est mon élevage en période estivale. Remarquez que les chaudières sont sans couvercle.

4 commentaires:

Bruneau Line a dit...

hé héé Je viens de me rendre compte que ma première portée de ténébrions a vue le jour il y a plus d'1 an.
Mis à part quelques erreurs de ma part (trop d'humidité), cet élevage ne nécessite presque pas d'entretien. J'ai même tendance à l'oublier! De beaux gros vers pas chers pour nos amis à plumes.
J'ai suivi vos conseils dans votre livre et tout a bien été. Merci!!!!!

Stef a dit...

Bonjour M.Lacroix,

Je suis heureux de vous voir de retour à votre blog et à vos mangeoires(mais sûrement pas autant que vos petits invités...)

Au plaisir de vous lire!

Stef a dit...

Juste quelques mots pour partager mes observations;
Depuis que les Sizerins Flamés sont arrivés à mes mangeoires, je n'ai pas encore noté de diminution significative du nombre de Chardonneret. Les deux espèces semble cohabiter sans problème. J'ai des vagues de Chardonneret, de Sizerin ou une combinaison des deux espèces pouvant varier jusqu'à 50/50...

Gilles Lacroix a dit...

Merci à Line de m'informer du bon déroulement de son élevage. Il est difficile de cesser cette production une fois qu'on a réalisé l'attrait de ces insectes sur les oiseaux.
Merci Stef,
Effectivement, mes petits amis semblent apprécier le retour de leurs mangeoires. Habituellement, les chardonnerets diminuent en nombre lorsque les sizerins deviennent très nombreux et occupent toute la place.