vendredi 30 octobre 2015

Il est urgent d'inviter nos oiseaux d'hiver à demeurer chez-nous

Quelques migrateurs qui peuvent affronter nos hivers sont déjà parmi nous. Je pense au Junco ardoisé et au Bruant hudsonien. Le junco nous est arrivé il y a 3 semaines et nous attendons notre premier Bruant hudsonien. À chaque année, plusieurs individus de ces 2 espèces passent l'hiver chez-nous.  Dès leur arrivée, il faut les inciter à demeurer dans notre jardin en leur offrant une alimentation régulière sur laquelle ils pourront compter. Un mélange de 2/3 millet et 1/3 alpiste est un excellent choix. Il est préférable d'étendre ces graines dans des mangeoires de sol ou des plateaux à l'abri des tourterelles. Il suffit de grillager nos plateaux.




Un junco se nourrissant de millet et d'alpiste parmi le tournesol destiné au cardinal rouge. Ce dernier traverse facilement les carreaux de 2po X 2po.











En voici un qui s'est fait donner une teinture.













Un arbre de choix pour un jardin d'oiseaux

Le pommetier décoratif est sans contredit un des meilleurs choix pour attirer de nombreuses espèces. Nous en possédons plusieurs variétés au Jardin ailé mais le ''Red Jade'' est celui qui vole la vedette. Ses fruits sont petits et persistants ce qui permet aux oiseaux de les avaler tout rond. Cette année la production a été excellente et plus d'une vingtaine de Merles d'Amérique se délectent de ces petites pommettes  au point de devenir presque ivres.








Ce merle bien repu attend patiemment que la faim revienne.










Cependant, il n'y a pas que les Merles d'Amérique qui adorent ces pommettes. Je vous en nomme quelques-uns.








Le Cardinal rouge












Le Roselin pourpré














L'Étourneau sansonnet










Conseils:

Les températures froides nous permettent maintenant d'installer en permanence le gras animal sans craindre de le voir se dégrader. Il est une source importante d'énergie pour de nombreuses espèces.  Par très grand froid, le suif est un des aliments le plus convoité par les pics, les sitelles, les étourneaux, les mésanges, les grimpereaux, etc. Assurez-vous que les oiseaux en auront en permanence.

Ne négligez pas le pain d'oiseaux. Il est un apport important pour la plupart des espèces pour ne pas dire toutes les espèces.

7 commentaires:

Stéphane Giguère a dit...

Merci M. Lacroix pour vos précieux conseils, pour les junco il en reste une dizaine cette semaine comparativement à 30 la semaine dernière j'espère réussir à les gardées.

Je n'ai pas encore vu de hudsonien chez moi, croyez-vous que ça serait une valeur ajoutée d'ajouter du maïs concassés au millet et alpiste pour le hudsonien ?

Merci encore de prendre le temps de donner des nouvelles du jardin ailé

Gilles Lacroix a dit...

Bonjour Stéphane,
Le maïs concassé est certainement un autre aliment très énergétique. La plupart des granivores en font une partie de leur alimentation. Le Bruant Hudsonien est un de ceux-là. Comme je ne veux pas attirer le Geai bleu, j'attends les premières neiges pour l'incorporer à mon mélange. Le Geai bleu chasse une partie des petits oiseaux dont mes plectrophanes. Voilà pourquoi j'attends pour le maïs concassé.

Stéphane Giguère a dit...

Merci beaucoup pour votre réponse. Je vais suivre vos conseils.

Stéphane Giguère a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Stef a dit...

Bonjour M. Lacroix,

Je suis très heureux de vous voir de retour sur votre blog.

Considérant vos commentaires, je suis privilégié de recevoir la visite quotidienne de Bruant Hudsonien depuis le 24 octobre.

Pour l'instant, je suis en mode "in between" car j'ai encore des mangeoires d'été suspendues avec tournesol pour une famille de Cardinal comprenant trois rejetons. Un silo à millet(qui n'est plus très occupé), un silo à tournesol, un silo à arachides et un autre à chardon qui eux, le seront de plus en plus.
J'ai deux plateaux de millet, alpiste et mais concassé qui fonctionnent bien avec les Juncos et Bruants Hudsonien et un autre de mais rond et arachides avec et sans écales pour les Geais Bleu(et les écureuils...).
Par contre, je n'ai pas encore commencé le pain d'oiseaux mais cela ne saurait tarder.

C'est toujours un plaisir de vous lire.
Encore merci.

Stef

Anonyme a dit...

Bonjour M. Lacroix,

L'automne passé j'ai eu environ 75 sizerins flammés, ma question est celle-ci: Je les nourrissais aux graines de tournesols...et sacs de nourritures mélangés, mais je dois éviter les arachides ou ce genre de nourriture aux oiseaux sinon, je suis infesté de quiscales.

Mes mangeoires se vidaient à chaque jour je devais les remplir, est-ce leur nourriture préférée ou c'est pas assez soutenant pour eux? J'avais aussi un pic mineur, mésange à tête noire, tourterelles, juncos, bruants hudsonniens......Je ne peux mettre rien au sol car j'ai une chienne....mais le junco et les autres vont à mes mangeoires.

J'ai lu sur internet que les sizerins flammés c'est aux 2 ans, donc cette année est-ce que je vais revoir mes petits chardonnerets, car l'an passé, je n'en ai vu aucun.

Chantal C de Victoriaville

Gilles Lacroix a dit...

Merci Stef pour tes informations sur l'activité qui se déroule à tes mangeoire. Nous avons tous nos méthodes et elles sont toutes bonnes. L'important est de bien nourrir et de voir à l'hygiène de nos mangeoires.

Chantal,
Si je me base sur le passé, nous devrions avoir très peu de sizerins cette année et peut-être aucun. Ce sont les chardonnerets qui devraient nous visiter. Je suis surpris que vous ayez une horde de quiscales en hiver. Normalement ils quittent pour le sud en début de novembre pour ne revenir qu'en mars.
La nourriture préférée des sizerins est normalement le chardon. Par contre les chardonnerets vont préférer le tournesol.