mercredi 11 janvier 2017

Où sont donc passés les sizerins?

Au Jardin ailé, selon les coutumes, l'hiver 2016-2017 devait être une année où nos mangeoires seraient fréquentées par de nombreux sizerins. En ce 11 janvier, nous les attendons toujours. Comme  nous enregistrons tous les oiseaux qui se présentent dans notre cour depuis de nombreuses années, j'ai fait une vérification aujourd'hui et, à tous les deux ans, à cette époque, nous notions la présence de nombreux sizerins. Comme leur dernière présence avait été relevée en 2015 et que nous n'en n'avions vu aucun l'an dernier, nous étions assurés que la coutume se perpétuerait à nouveau cette année. Mais voilà, cette espèce nous fait faux bond actuellement. Vont-ils se présenter tardivement? Nous l'espérons sinon, on se posera bien des questions sur la cause du changement de leur habitude.

Cependant, nous avons un petit Bruant à gorge blanche qui a décidé de passer l'hiver avec nous. Il est fidèle à venir décortiquer le millet et l'alpiste et à émietter des morceaux de maïs concassé étendus sur un plateau adossé à notre fenêtre. Il s'est habitué à nous et nous pouvons l'observer tout près et à volonté.



Une fois bien alimenté, il aime bien se réfugier entre les branches du taxus adossé à la galerie. Alimentation et protection à proximité semblent bien lui plaire.

Depuis 2 semaines, ce sont les Gros-becs errants qui sont de retour. Nous en avions aperçu quelques-uns le lendemain de Noël à décortiquer les samares d'un érable à Giguère mais leur population a vite augmenté et ils ont rapidement épuiser la réserve. Les mangeoires ont donc pris la relève. Ils sont très gloutons et nous pouvons en compter plus d'une cinquantaine à certains jours.










Tous les types de plateaux leur conviennent



Comme la photo a été prise de l'intérieur de la maison, elle laisse paraître les mailles du filet de protection installé à l'extérieur, devant la fenêtre. C'est un excellent moyen pour contrer le choc des oiseaux dans les vitres.

En terminant, j'aimerais souhaiter une bonne année 2017 remplie de bonheur et de santé et que vos désirs les plus chers se réalisent.

6 commentaires:

Stef a dit...

Bonjour M.Lacroix

C'est le cas aussi pour nous. Nous attendions les sizerins cette année mais aucun ne s'est encore présenté.
Et comme par hazard, nous avons aussi un bruant à gorge blanche qui a decide de passer l'hiver avec nous. Par contre, nous n'avons pas vu de gros-becs errants.

Somme toute, nous observons une baisse d'achalandage à nos mangeoires comparativement aux hivers passés.

Merci de donner des nouvelles du jardin ailé.

Bonne année à vous et vos proches.

Salutations

Gilles Lacroix a dit...

Merci Stef, tu es vraiment un assidu de mon blog et j'aime tes commentaires. En révisant mes dossiers, je suis tombé sur des fichiers où j'avais écrit des textes pour mon deuxième volume. Je ne les avais pas inclus dans celui-ci car l'éditeur tenait à un volume d'environ 100 pages et il a fallu couper bien des textes. J'ai relu un texte entre autres qui relate la naissance et la réalisation de notre jardin d'oiseaux. Je me posais la question sur la pertinence de le mettre sur mon blog.
Je verrai si j'ai du temps pour cela.
Encore une fois merci

Stef a dit...

Effectivement, depuis que j'ai découvert votre blog, je passe régulièrement prendre des nouvelles du Jardin Ailé.

Pour avoir lu et relu vos deux livres que je consulte encore fréquemment, c'est avec grand intérêt que j'aimerais connaître la "petite histoire" du Jardin Ailé à la lecture de ces écrits inédits contenant probablement plusieurs anecdotes relatives à toutes vos "expériences".

Grâce à vous, les oiseaux font maintenant partie de mon quotidien et à la veille de la retraite, je ne peux que me réjouir à la pensée de pouvoir bientôt m'y consacrer encore d'avantage.

Merci encore!

Stef

Stéphane Giguère a dit...

Bonjour monsieur Lacroix,
Bien aimable de prendre le temps d'écrire ce qui se passe au jardin ailé

Je n'ai pas de Sizerin, de Chardonneret et ni de roselin cette hiver et j'ai comme Stef peu d'achalandage aux mangeoires, l'an dernier j'avais de grande quantité des 3 espèces surtout à la fin de l'hiver. J'ai également un bruant à gorge blanche chez moi. Est ce que vous prenez note de vos oiseaux sur ebird car si oui j'aimerais bien vous suivre, merci et bonne année également et santé.

Louiselle a dit...

Bonjour Monsieur Lacroix,

Bien heureuse d'avoir des nouvelles en ce qui concerne la présence d'oiseaux au jardin, j'aime beaucoup vous lire. Bien des gens semblent avoir moins de fréquentations à leurs mangeoires cette année. Je demeure dans le Centre du Québec et chez moi c'est la profusion de Chardonnerets, de Juncos, de Bruants hudsonniens, naturellement les oiseaux résidents, pics, sitelles, mésanges, tourterelles etc. Pour moi, la présence hivernale est exceptionnelle chez moi cette année. Quand même bizarre vu les commentaires chez d'autres internautes d'amateurs d'oiseaux.
J'ai moi aussi un bruant à gorge blanche parmi mes pipittes! Ce qui semble être pareil chez plusieurs ornithologues amateurs.
En terminant, j'aimerais mentionné que j'ai la présence d'une pie grieche grise depuis 4 semaines aux mangeoires. Très bonne chasseuse.
Donc, au plaisir de vous lire très bientôt!
Merci
Louiselle

Gilles Lacroix a dit...

Merci à vous pour votre compte-rendu. Je constate que l'absence de sizerins semble généralisée. Chez-nous elle est largement compensée par une centaine de chardonnerets et une cinquantaine de gros-becs.